Un pauvre c’est comme un compte en banque, ça se gère.

J’ai jamais été un mauvais, j’ai jamais été un bon, j’ai toujours été un homme moyen.
Le pire avec le moyen c’est qu’il pense qu’il a ce qu’il mérite. Que les sommets sont atteints par ceux qui le veulent vraiment. Un moyen ça va à l’usine ou ailleurs, du moment qu’il ne fasse pas trop de bruit, enfin, on l’espère !
En dessous du moyen, il y a le précarisé, le chômeur, le pauvre. Le problème avec le pauvre, c’est qu’il coûte de l’argent à l’Etat, au moyen. C’est pour ça qu’il faut le contrôler, l’activer, et surtout le surveiller. Parce que du travail il y en a, il suffit de le trouver, enfin, c’est ce qu’on dit !

Evidemment, un pauvre, un précarisé, une petite gens ça se gère ! C’est même un des principes d’une société capitaliste. Mais pour ça il va falloir les empêcher de tourner en rond (sic), il faudra les diviser, les angoisser, sans oublier de les reproduire à l’école.
Dans mes révoltes, mes interrogations, dans le rôle que je prends ou que je ne veux plus prendre, cette conférence vous emmène dans les coulisses de ces stratégies de domination diablement efficaces.


Durée: 90 minutes

Thierry Barez                     P1020869    P1020873

Thierry Barez : Animateur en éducation populaire.

infos : grabuge.information@yahoo.be

Prochaines représentations

19/08 à 20h30  – Festival Théâtres Nomades
Parc Royal – Bruxelles
21/10 à 16h -Centre culturel BRASS                                                                                                           Avenue Van Volxem 364
Forest
19/11 à 20h Laïcité Brabant Wallon                                                                                                    Escales Philo
Rue Georges Willame 10                                                                                                                                          Nivelles.                                                                                                                                                                        9/12 à 13h30                                                                                                                                                    Haute Ecole  helmo                                                                                                                                         Hors-Château, 61
Liège

 

Une réflexion au sujet de « Un pauvre c’est comme un compte en banque, ça se gère. »

  1. Bonjour,

    Dans le cadre d’un cycle de conférence qui aura la thématique  » L’allocation universelle », la Maison de la Laïcité de Namur, sera intéressée de programmer votre conférence gesticulée, qui a tout son sens dans notre thématique.

    Serait-il possible d’obtenir vos disponibilités ainsi que les coût envisageable?
    Dans l’attente de vous lire, je reste à votre disposition pour toute information complémentaire et vous souhaite une excellente journée.

    Cordialement,

    Alice MEJDOUBI
    Maison de la Laïcité de Namur
    081/234419

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *