Chroniques d’une ex-banquière

Une conférence gesticulée d’Aline Fares

« La finance et les banques, c’est complexe, très complexe – une affaire d’experts. Alors circulez, et laissez ces messieurs faire leur travail. »

Nous n’aurions donc rien à dire sur ces banques, qui nous explosent à la figure, nous méprisent, mettent les gouvernements au pas – et qu’on ne parvient pourtant pas à contourner tant leurs services nous sont essentiels ? Les banques, la finance, nécessitent une pensée qui va bien au-delà du discours de l’expertise. Et c’est peut-être même par là qu’il faudrait commencer: se poser la question de la place que nous voulons bien leur laisser ; la question de qui peut légitimement maîtriser ces super-pouvoirs qui permettent aux banques de décider, par le crédit, quelles idées verront le jour ou pas. N’est-ce pas un enjeu majeur dans un monde où tout ou presque est passé à la moulinette financière, et où les catastrophes politiques, sociales et environnementales s’accumulent?

Cette conférence gesticulée propose – à travers la narration du parcours atypique de l’auteure et interprète – un point de vue sur nos leviers d’action face à la finance, aux banques et à leurs crises, ainsi que des explications sur les banques et leur fonctionnement, les marchés financiers et leur logique, les réponses réglementaires et leurs limites.

A propos : un article publié par La Relève et la Peste en Mars 2018 et un reportage de Media Coop daté d’Avril 2018.

Infos pratiques

Besoins techniques (plus de détails fournis sur demande)

  • Le matériel nécessaire à de la projection d’images et d’une brève vidéo (avec le son)
  • Une table, une chaise
  • Un tableau, flipchart ou autre surface verticale sur laquelle accrocher quelques feuilles de papier et dessiner dessus
  • Un mange-debout ou une petite table avec tabouret ou chaise

Prochaines représentations : à voir sur la page Agenda!

Dates des représentations publiques juin 2017 – mars 2018

  • 24 juin 2017- Théâtre national – répétition générale
  • 1er juillet – Université d’été du CADTM, Namur
  • 27 août – Université d’été des mouvements sociaux européen (Attac), Toulouse (France)
  • 16 octobre – Ottignies-Louvain-La-Neuve, Maison du développement durable (plus d’infos)
  • 17 octobre – Libramont, Centre culturel de Libramont (plus d’infos)
  • 20 octobre – Tournai, Maison des associations  (plus d’infos)
  • 21 octobre – Namur, Quai 22 (plus d’infos et sur Facebook)
  • 24 octobre – Bruxelles, Centre culturel de Forest le Brass (plus d’infos et sur Facebook)
  • 4 novembre – Paris, Bourse du Travail de Saint-Denis (plus d’infos et sur Facebook)
  • 21 novembre – Paris, Montreuil, Comme vous Emoi (plus d’infos)
  • 1er décembre – Luxembourg-ville, Altrimenti (plus d’infos)
  • 12 décembre – Liège, Beau-Mur (plus d’infos)
  • 26 janvier 2018 – Liège, Cercle du Laveu (plus d’infos)
  • 29 janvier – Verviers, PAC Verviers
  • 13 février – Nantes, Salle de la Manu (plus d’infos)
  • 14 février – Saint-Nazaire, Maison des Associations
  • 16 février – Saint-Malo, Espace Bouvet
  • 19 février – Bruxelles, Université Libre de Bruxelles
  • 28 février – Grenoble, La bobine (plus d’infos)
  • 1er mars – Vileurbanne, MJC (plus d’infos)
  • 3 mars – Chambéry, Salle Costa rue Macornet (Plus d’infos)
  • 3 avril – Clermont-Ferrand, Maison du Peuple (Plus d’infos)
  • 4 avril – Vichy, Maison des Associations (Plus d’infos)
  • 5 avril – Moulins-sur-Allier, Maison des Associations
  • 19 avril – Bruxelles, Université Saint Louis (Plus d’infos)
  • 2 mai – Louvain-la-Neuve (Plus d’infos)
  • 3 mai – Mons (Plus d’infos)
  • 6 mai – Théâtre National (Plus d’infos)
  • 11 juin – Ath, Maison des associations (Plus d’infos)

 

3 réflexions au sujet de « Chroniques d’une ex-banquière »

  1. Géniaaal! En 1h30, on a une présentation des bases de fonctionnement des banques, de leurs perversions, la conscience que rien n’est inéluctable, que l’économie est à portée de main, nous appartient. Et en plus on se marre

  2. Je vais essayer de venir à la conférence gesticulée de Vichy du 4 avril 2018.
    Même si j’ai fait le tour d’une bonne partie du sujet, il est toujours agréable d’y amener des gens de mon entourage, un bon orateur peut faire la différence.
    Je suis heureux d’avoir compris ce qui coince dans l’€uro, maintenant je participe à une expérience qui propose une solution de création monétaire sans endettement par Dividende Universel: la Ğ1.
    Je suis convaincu que la monnaie libre représente l’avenir de notre civilisation qui passera par la réappropriation citoyenne de la production monétaire.
    À bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *