Ma petite robe rose et mes nibards : culture du viol, sexualité et féminisme

Ça me fatigue parfois d’être une femme.. Pas que je veuille changer de sexe, non. Mais j’en ai marre… Marre d’avoir peur de rentrer tard le soir, d’avoir un décolleté trop plongeant, de ne pas jouir assez, de devoir répéter les choses pour être prise au sérieux… Et si nous étions nombreuses dans ce cas ? Et si le problème était sociétal, systémique ?

En chanson et en musique (enfin presque…) je déconstruis quelques bribes de la culture patriarcale dans laquelle nous évoluons toutes et tous. La conférence est découpée en deux grands chapitres : I. La culture du viol. II. La domination médicale du corps de la femme. D’un point de vue féministe,  j’aborde la question du viol et des violences sexuelles, le conditionnement des femmes (et des hommes dans une moindre mesure) à travers l’éducation et la famille, aussi je parle de sexualité, de plaisir féminin, et de beaucoup d’autres choses encore.

Une bibliographie référençant les sources, infos et idées présentes dans ma conf (études, chiffres, extraits d’ouvrages lus, etc.) est disponible. N’hésitez pas à me la demander ici.

Contacts :

Mail :  julie.tessuto(arobase)gmail.com
Page Facebook : Ma Petite Robe Rose et mes Nibards Conférence Gesticulée

Besoins scéniques / techniques :

Durée : 1h30 environ. Suivi (quand cela est possible) d’un atelier de 2h.

–  Amplification de la voix de la gesticulante (micro HF cravate ou équivalent) + diffusion musique (si possible).
–  Un mange debout et un tabouret
–  Tableau ou paperboard (si possible)
–  Corde suspendue avec pinces à linge

La gesticulante apporte son matériel personnel.

Prochaines représentations :

 

Samedi 10 mars, 18h, Bruxelles Laïque18/20 Avenue de Stalingrad, 1000 Bruxelles. Doublée gesticulante avec la conférence gesticulée La place n’était pas vide. Regards critiques sur les pratiques médicales en vers les femmes et chemins de libération de Catherine Markstein.
La soirée sera suivie d’un atelier co-animé par les deux conférencières le dimanche 11 mars à 10h, dans les locaux de Bruxelles Laïque.

Mercredi 14 mars, 20h, Maison de la Laïcité de Visé, 31 rue du Collège, 4600 VISÉ.

Mardi 20 mars, 19h, Dans le cadre de la semaine Mauvais GenreS, 25 rue de Wallonie 7700 Mouscron

Samedi 14 avril, 14h, Local Auto-géré du Borinage10 rue marguerite bervoets, Mons.
Garderie sur place. Conférence suivie d’un goûter/crêpes puis d’un atelier de 2h.