Rapitalisme: quand le rap s’appauvrit pour s’enrichir

furio

Le rap est un mouvement musical bientôt quarantenaire, qu’on a très vite présenté comme un vecteur de revendication et de propos subversif. D’expression d’une jeunesse pauvre et révoltée, le message du rap « populaire » s’apparente de plus en plus à l’idéologie capitaliste dominante. Désormais, on le voit partout, il est un des genres musicaux les plus en vues, les plus écoutés par la jeunesse. Cette exposition médiatique coïncide avec la perte de son pouvoir subversif des débuts. Dans  cette conférence, j’essaye de pointer les déclencheurs, les motifs ou simplement les signes apparents de cette transformation. Au travers de mon expérience personnelle dans cette musique mais aussi d’une solide base historique, je vous emmène à la découverte d’un mouvement ultra-populaire mais encore méconnu. De quoi repartir avec des pistes pour appréhender au mieux le hip hop, mais également de réfléchir au pouvoir de l’idéologie dominante, capable de transformer des formes d’expression issus de la pauvreté en une machine à « faire du cash ».

Contact: 0472/65.45.73 ou nicolascanta(at)hotmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *